Circuit Rouen les Essarts - Thierry Noblesse


Mon v√©cu sur le plus c√©l√®bre circuit Normand : ¬ę ROUEN LES-ESSARTS ¬Ľ

Au mois de juin 1971, notre Moto Club de Normandie d√©cida de faire rena√ģtre les courses de motos sur le fameux circuit des ¬ę Essarts ¬Ľ o√Ļ nombre de grands pilotes moto : HAILWOOD, REDMAN, SURTEES (Honda 250 6 cylindres) s'illustr√®rent √† une √©poque o√Ļ j'avoue, je devais jouer avec mes petits soldats de plomb.


Circuit Rouen les Essarts - 1971 : Six Heures de Vitesse - Thierry Noblesse
Au virage du " Nouveau Monde " notez l'angle sur les pavés ainsi que le casque d'époque, le célèbre Cromwell


C'est donc √† 18 ans et 1 mois que je plongeais dans le grand bain : Les 6 heures de Rouen avec les pilotes Michel FOUGERAY, Christian LEON (Honda 750 usine), Michel ROUGERIE (Kawa H1R) et autres fr√®res BRAMBILLA (Moto Guzzi usine). Engag√© sur T250 Suzuki am√©lior√©e par son propri√©taire Patrick TROCQUE (alias TROCMAN), nous plafonnions √† 180/190 Km/h maxi dans la terrible et mythique descente des Essarts. Patrick ayant voulu prendre le d√©part, je trouvais de visu la moto vraiment lente ? Heureusement, c'est √† mon premier relais que les copains post√©s au ¬ę six fr√®res ¬Ľ, le virage le plus rapide de la descente, me virent d√©bouler, couch√© au maximum avec 20 bornes de mieux, explosion de joie, de rires voir de moqueries envers ¬ę TROCMAN ¬Ľ. En fait, Patrick ne se couchait pas et limitait les r√©gimes maxi, ayant la trouille et ne voulant pas g√™ner les grands pilotes exp√©riment√©s, d'o√Ļ les 10 secondes que je lui mettais au tour. Il fut d√©cid√© dans notre stand de me faire rouler le plus possible et malgr√© une chute nous finissions avec la coupe de la 3√®me place en 250 cc. Pour l'anecdote, mes parents ne savaient m√™me pas que je courrais, mais mon p√®re l'apprit au bureau par un coll√®gue qui m'avait ramass√© au poste de la Croix Rouge lors de ma chute. Quel d√©but de carri√®re ! ! ! Quelle inconscience de notre part et des organisateurs de nous engager si jeunes et sans exp√©rience de la moindre course sur bitume, qui plus est sur ce circuit mythique au combien dangereux ! ! ! Mais quelle r√©v√©lation pour ma part ! ! ! Suivant des √©tudes en fabrication m√©canique, je renon√ßais peu avant le bac car je voulais devenir pilote professionnel, au grand d√©sarroi de mes parents, merci le Circuit des Essarts.


Circuit Rouen les Essarts - 1971 : Six Heures de Vitesse - Thierry Noblesse
...


1972

L'année suivante donc en 72, c'était décidé avec mon ami Serge ORRU nous achetions une Ossa 250 SPQ comme celle qui avait gagné la catégorie aux 6 heures de Rouen, la moto de l'importateur faisant la pige à bien des machines de plus forte cylindrée nous avait émerveillée. Mais hélas les 6h de Rouen ne durèrent qu'une séance chrono, je m'envolais sur un violent serrage au virage très rapide du raccordement vers la nouvelle partie du circuit, moto pliée, moteur out, pilote chiffon, nous déclarions forfait.

1973

Pour la saison 73, nouveaux objectifs dont la Coupe Kawa, l'√©quivalent par exemple √† la formule de promotion qu'√©tait la coupe Gordini automobiles. Le circuit des Essarts nous accueillait pour la premi√®re manche, forc√©ment gonfl√©s √† bloc avec deux autres pilotes rouennais nous attaquions le gauche rapide dans la remont√©e quand mon ami d√©butant pilote se mit en travers dans le paquet, ce fut un √©norme carambolage, chacun se r√©fugiant comme il pouvait derri√®re les rails dit de s√©curit√©, gros d√©g√Ęts physiques (jambe cass√©e pour l'un) et mat√©riel. Mauvais d√©but, heureusement la suite de la saison sera plus sympa avec des podiums et la 3√®me place finale.


Circuit Rouen les Essarts - 1973 : Thierry Noblesse
...


1974

En 74 en passant inter suite aux bons résultats, je ne pouvais avoir à temps mes 125 et 250 Yamaha n'étant pas arrivées, notre circuit normand démarrant la saison internationale dès le 31 mars...

1975

En 75, toujours tr√®s (trop) t√īt dans la saison le circuit de Rouennais, le 16 mars nous accueillait, cette √©preuve devenant plus c√©l√®bre de nombreux pilotes de notori√©t√© s'y engageaient. Ce week-end fut un continuel d√©luge, normal √† cette √©poque me direz vous, engag√© en 125 inter je dominais la course sous la pluie √† quelques tours de l'arriv√©e mon moteur cassait au virage du Nouveau monde devant les tribunes, mauvaise pub pour mon sponsor et employeur d'alors : Normandy Motos, le moteur s'√©tant mit √† bouillir √©vacuant une belle fum√©e blanche, la honte..


Circuit Rouen les Essarts - 1976 : Thierry Noblesse
...


Circuit Rouen les Essarts - 1976 : Thierry Noblesse
...


1976

En 76, une nouvelle équipe régionale autour de moi, "Les blousons ASPEN-Normandy Moto", m'engagea avec une ancienne TZ250 Yamaha ex, ex pilote de GP. Je participais cette fois à l'épreuve internationale accueillant une soixantaine de coureurs dont beaucoup d'étrangers, pas évident donc. La course se déroula à la place que je pouvais prétendre avec cette vieille bécane, qualifié mais loin au classement pas grave, pas de chute, pas de casse, je prenais de l'expérience sur ce circuit digne des GP que j'aurai à affronter plus tard.


Circuit Rouen les Essarts - 1976 : Thierry Noblesse
Thierry Noblesse et sa Yamaha 250TZ


...

Ce circuit au combien dangereux pour la moto particulièrement, m'a permis de découvrir la vraie course moto directement dans le grand bain, sans aucune formation c'était un peu risqué. Au moins je savais ce que me réservait l'avenir, les dangers, les désillusions mais aussi les sensations du pilotage d'une moto sur circuit fermé puis la joie plus tard sur les podiums...

...

Merci Stéphane de nous faire revivre les souvenirs de feu notre vieux circuit normand, le petit Spa comme on l'appelait, les belges eux ont réussi à maintenir leur patrimoine. Il nous reste les images, les vieux films, les coupures de presse etc... dans autre genre la Rencontre Auto-Moto les Essarts qui permet aux jeunes et moins jeunes de s'imprégner du lieu magique...

A lire absolument

www.bike70.com

www.motobecane-passion.fr